Les Chiens de garde #24 – Journalistes sous écoute, le respect de la vie privée des applications de messagerie et le Conseil de la magistrature et la protection de documents confidentiels

La 24e émission des Chiens de garde, le podcast de Crypto.Québec sur la sécurité, la vie privée et la surveillance, est en ligne. L’épisode a été enregistré le lundi 31 octobre 2016.


Type de fichier : OGG / MP3 – Taille : 63,75MB – Durée : 37:21 m (239 kbps 44100 Hz)

Notes de l’émission

Collaborateurs

Piratage de logiciels : un problème réel au Canada?

En août, un Montréalais, Pierre Francis, faisait la manchette dans une affaire de falsification de licences de logiciels.

Louis-Philippe Ouimet, journaliste à Radio-Canada, a rencontré Crypto.Québec afin de mieux comprendre l’étendue du phénomène de piratage de logiciels au Canada.

« En Russie, en République tchèque et en Chine, les logiciels contrefaits sont directement vendus dans la rue. C’est dur de faire plus ouvert que ça comme méthode de contrefaçon. C’est pour ça que lorsqu’on dit que le Canada est une plaque tournante de logiciels, il faut faire attention », dit Jean-Philippe Décarie-Mathieu, cofondateur de Crypto.Québec et spécialiste en sécurité informatique. Mais il ajoute : « Les États-Unis ont un des taux les plus faibles de logiciels piratés. Environ 20 %. Mais ils ont tout un appareil de répression qu’on n’a pas ici. »

(article sur le site de Radio-Canada)

Contrats informatiques: notre entrevue à Global

La semaine dernière, le co-fondateur de Crypto.Québec, Luc Lefebvre, donnait une entrevue à la chaîne Global pour parler de notre pétition demandant la mise sur pied d’une commission d’enquête sur l’octroi des contrats informatiques au Québec. L’entrevue: Continuer la lecture de Contrats informatiques: notre entrevue à Global

John McAfee au Hackfest de Québec

Informaticien qui a donné son nom au très populaire logiciel d’anti-virus, candidat à la présidence américaine en 2016 et chef du Cyber Party, entrepreneur, programmeur et bad boy notoire, John McAfee sera l’invité du Hackfest le 7 novembre prochain, à l’Hotel Plaza de Québec.

Inscrivez-vous sur le site web, la liste impressionnante d’invités se trouve aussi.

Un projet de loi pour protéger les “whistleblowers” québécois

Initiative intéressante de la députée solidaire Manon Massé qui déposait hier un projet de loi qui a pour but d’encadrer et de protéger légalement les lanceurs d’alertes désirant dénoncer des agissements ou des situations irrégulières dans le milieu privé:

Il prévoit la création d’un poste de Commissaire à l’intégrité. Cette instance aurait des pouvoirs d’enquête et pourrait permettre aux dénonciateurs d’être soutenus et conseillés dès le départ, postule-t-on.

Tout le poids de la dénonciation ne reposerait donc pas sur les seules épaules des dénonciateurs, explique un interlocuteur du Soleil. Grâce à ce commissaire, les témoins d’irrégularités pourraient compter sur «un accompagnement juridique».

Contrairement à tous les projets dont il a été question ces dernières années, celui de Québec solidaire a l’ambition de protéger les dénonciateurs oeuvrant dans le secteur privé.