Les Chiens de garde #23 – Des attaques de DDoS sur Dyn, des vulnérabilités dans des pompes à insuline et la nouvelle technique de surveillance de Yahoo

La 23e émission des Chiens de garde, le podcast de Crypto.Québec sur la sécurité, la vie privée et la surveillance, est en ligne. L’épisode a été enregistré le lundi 24 octobre 2016.


Type de fichier : OGG / MP3 – Taille : 37,29MB – Durée : 22:00 m (237 kbps 44100 Hz)

Notes de l’émission

  • Annonces:
  • Sécurité:
  • Identité numérique:
    • À la suggestion d’un auditeur, discussion sur les enjeux réels des jeux et tests sur Facebook (quel est ton nom de Ninja et autres).
    • “Grouplization”, la technique de surveillance commerciale que Yahoo! désire breveter pour cibler la publicité en fonction des intérêts de qui se trouve à proximité de ses plateformes publicitaires (mobile, panneaux d’affichages, etc.).

Collaborateurs

Une rançon pour vos photos?

À première vue, le courriel ne détonne pas. Une connaissance vous envoie un message comprenant une présentation PowerPoint, à en juger par le nom du fichier. Un diaporama de photos de voyage, peut-être. Vous tentez de l’ouvrir, mais ça ne fonctionne pas. Puis soudain…

Sur votre écran, un message pour le moins hostile s’affiche, qui ne vient manifestement pas de votre connaissance: vos fichiers importants ont été cryptés ou, pire encore, vous ne pouvez plus accéder au contenu de votre appareil. Vous êtes victime d’une attaque de type rançongiciel!

La suite à lire sur le site de L’actualité.

Crypto.québec à Radio-Canada

Samedi dernier, j’étais l’invité de l’émission « Les samedis du monde » à Radio-Canada pour parler des pouvoir de surveillance des employeurs sur leurs employés, ainsi que de la fuite de données du site web AshleyMadison.com.

Une autre entrevue est prévue plus tard cette semaine dans le cadre de l’émission « Bienvenue chez les Numéricains » à Radio-Canada également, pour parler de Crypto.québec, mais également d’autres actions Web et des valeurs que j’ai toujours tenté de défendre à travers mon implication numérique.

Laissez-nous vos commentaires.