Pokémon Go bouffe vos données… personnelles

Nous sommes très fiers de vous annoncer et de vous présenter le premier article de Crypto.Québec en tant que collaborateurs à L’Actualité. Nous écrirons sur la sécurité informatique, la vie privée (ce qu’il en reste) et la surveillance de masse pour ce journal.

Pour mon premier article, j’ai épluché les termes d’utilisation de Pokémon Go pour savoir ce que Niantic récolte comme données privées sur ses joueurs et ce qu’elle en fait. Un extrait:

“Force est de constater que l’utilisation de Pokémon Go contribue à la société de surveillance, en plus de créer une couche supplémentaire d’espionnage orwellien. Le pistage d’informations devient non seulement socialement acceptable, mais attrayant, puisqu’il s’accompagne d’une récompense instantanée. L’ensemble des déplacements d’un joueur, son âge, ses habitudes Web valent leur pesant d’or dans l’univers de la publicité ciblée.

Pas étonnant que Pokémon Go soit gratuit. Le produit, ici, n’est pas le jeu. C’est le joueur.”

Lisez la suite sur le site web de l’Actualité.