Les Chiens de garde #38 – Vault7, DeepStateGate et la protection des 0-days au FBI

La 38e émission des Chiens de garde, le podcast de Crypto.Québec sur la sécurité, la vie privée et la surveillance, est en ligne. L’épisode a été enregistré le mercredi 8 mars 2017.


Type de fichier : OGG / MP3 – Taille : 78,05MB – Durée : 34:06 m (320 kbps 44100 Hz)

Notes de l’émission

  • Annonces:
  • Surveillance et renseignement:
    • Vault7: plus de 8 000 documents détaillants les outils de hacking de la CIA sont révélés par Wikileaks. Le .torrent est ici; la phrase de passe pour la décompression est ici.
    • DeepStateGate: la Maison blanche demande au congrès d’enquêter sur les accusations (non-fondées) d’espionnage de Trump par Obama lors de l’élection présidentielle.
    • Le FBI préfère laisser tomber des accusations envers un présumé pédophile plutôt que de révéler le 0-day utilisé dans le cas de Playpen.
    • Alors que Christopher Steele est toujours en cavale, un autre citoyen russe avec de possibles liens au président Trump meurt dans des circonstances douteuses : Alexandr Oronov.
  • Vie privée:
    • Encore une fuite massive d’information de contact, courtoisie d’une firme douteuse.

Collaborateurs

  • Animation : Geneviève Lajeunesse
  • Sonorisation : Patrick
  • Chroniqueurs : Jean-Philippe Décarie-Mathieu et Luc Lefebvre
  • Médias sociaux : Sophie Thériault
  • Identité graphique : Bonhomme
  • Indicatif sonore : Danny Provencher / Under Electric Light
  • Autres remerciements : Vues & voix pour les locaux
Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblrmailFacebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblrmail

Publié par

Jean-Philippe Décarie-Mathieu

Jean-Philippe Décarie-Mathieu

Co-fondateur de Crypto.Québec, administrateur de systèmes, consultant en sécurité informatique, conférencier, analyste, collaborateur à l’Actualité et übergeek assumé. Partisan du logiciel libre, hacktiviste et opérateur de nœud de sortie pour le Projet Tor. Cycliste, amateur de squash et de bières de microbrasserie pour compenser. Dort rarement.