Les Chiens de garde #35 – Freedom Hosting II (encore) owné, une fuite chez Cellebrite et la cyber-guerre à venir lors de l’élection française

La 35e émission des Chiens de garde, le podcast de Crypto.Québec sur la sécurité, la vie privée et la surveillance, est en ligne. L’épisode a été enregistré le mercredi 8 février 2017.


Type de fichier : OGG / MP3 – Taille : 67,34MB – Durée : 29:25 m (320 kbps 44100 Hz)

Notes de l’émission

  • Annonces:
  • Hacking:
    • Hack chez Freedom Hosting II, un des principaux hébergeurs du dark web : les données de 10 000 sites ont été piratées en circulation libre, dont énormément ayant trait à la cyberpédophilie, 50% selon ceux ayant fait le coup.
    • Les outils de Cellebrite dans la nature…Si les données qui ont coulé sont légitimes, l’entreprise vendrait des outils développés par la communauté des jailbreakers à fort prix.
  • Accès à l’information et protection des données personnelles:
  • Renseignement:
  • Médias numériques :
    • Discours ambiant, trolling et JK Rowling.
    • La Maison Blanche diffuse une liste de 78 attaques terroristes, blâmant les médias au passage de ne pas suffisamment couvrir ces évènements et de minimiser le sujet: la réponse du NYTimes.

Collaborateurs

Arrêtés pour avoir utilisé des logiciels de cryptage

Trois journalistes couvrant le conflit armé au Kurdistan pour VICE ont été arrêtés par les autorités turques à Diyarbakir pour avoir utilisé un logiciel de cryptage dans l’exercice de leurs fonctions. Les accusations? « Avoir délibérément aidé une organisation terroriste », rien de moins, sous prétexte que l’État islamique utilise aussi ces logiciels… Al-Jazeera:

Two UK journalists, Jake Hanrahan and Philip Pendlebury, along with their Turkey-based Iraqi fixer and a driver, were arrested in front of their hotel in the province Diyarbakir on Thursday after filming clashes between security forces and youth members of the outlawed and armed Kurdistan Workers’ Party (PKK). […]

The Turkish official, who spoke on condition of anonymity, told Al Jazeera: « The main issue seems to be that the fixer uses a complex encryption system on his personal computer that a lot of ISIL militants also utilise for strategic communications. »

Évidemment, plein de gens utilisent ces logiciels, qu’ils soient basés sur OpenPGP, Tor, TAILS ou autre. On parle ici non seulement de journalistes désirant protéger leurs sources, mais de dissidents politiques œuvrant à l’intérieur d’États répressifs, de lanceurs d’alertes travaillant à l’intérieur de larges corporations, d’enquêteurs et de policiers effectuant des opérations undercover et ainsi de suite.

La diabolisation de la cryptographie ne date pas d’hier mais bat son plein présentement, comme Ars Technica l’a récemment démontré dans un article, particulièrement en Grande-Bretagne, ou David Cameron a juré qu’il n’y aurait pas d’espace exclus de la surveillance étatique anglaise.

La sécurité, l’espionnage et les élections fédérales

La plus longue campagne électorale de l’histoire canadienne. Et la plus chère.

Voilà ce qui a été déclenché hier par Stephen Harper.

Malgré les coûts faramineux que ce choix va engendrer pour les partis politiques et les électeurs canadiens, il s’agit d’une excellente opportunité de faire entendre certains points de vue différents sur les enjeux qui nous concernent tous.

En ce qui nous concerne, les enjeux sur lesquels nous aimerions communiquer, sont ceux de la sécurité, du milieu du renseignement, de l’informatique, des technologies de l’information, de la géopolitique et du Web.

Et il y a long à dire à ce sujet au niveau de la politique fédérale.

Continuer la lecture de La sécurité, l’espionnage et les élections fédérales