Retour des “Chiens de garde”

Nous sommes heureux de vous annoncer que le podcast de Crypto.Québec, “les chiens de garde” sera de retour au cours des prochaines semaines, juste à temps pour la rentrée scolaire.

Le prochain épisode est donc un épisode spécial afin de présenter la nouvelle équipe, et nous reprendrons ensuite la programmation régulière, avec l’épisode #90.

Si vous avez des questions, des commentaires ou des suggestions de sujets, n’hésitez pas à nous contacter.

En attendant, vous pouvez toujours consulter notre archive des anciens épisodes par ici.

À bientôt!

Le pointage électronique par géolocalisation – analyse contextuelle et rapport de Crypto.Québec

Alors que tous célébraient la potentielle fin en vue de la pandémie et du confinement au Québec, au courant de la semaine dernière, un combat de titans avait lieu dans le milieu de la construction au Québec. La raison?

Le pointage électronique par géolocalisation.

190,000 employés du milieu de la construction au Québec menacent de tomber en grève si leurs employeurs font mettre la nécessité d’accepter le pointage électronique par géolocalisation dans leur convention collective.

Comme l’indique l’article d’Isabelle Dubé de la Presse:

“Le risque d’intrusion dans la vie privée des salariés avec le pointage sur cellulaire et la géolocalisation personnelle des individus force les cinq associations représentatives de la construction à refuser la signature d’une nouvelle convention collective.”

Crypto.Québec a été contacté afin de rédiger un rapport d’expert sur les enjeux en lien avec le pointage électronique par géolocalisation. Les enjeux reliés à cette pratique et, surtout, la possibilité que cette pratique se répande à d’autres milieux au Québec, nous a particulièrement rejoint.

Nous publions donc aujourd’hui la première version de ce rapport, dans lequel nos conclusions sont sans équivoque: le pointage électronique par géolocalisation est la méthode la plus intrusive, la plus dangereuse et la moins avantageuse pour les utilisateurs finaux/employés. Il s’agit également de la méthode la plus suboptimale de toutes les méthodes de pointage électronique pour une organisation/entreprise.

Qui plus est: elle ne suit pas les meilleures pratiques déjà en place dans le milieu de la sécurité de l’information (incapacité d’identifier et authentifier convenablement les utilisateurs/employés) et elle ne s’incrit absolument pas dans l’esprit des lois actuelles en matière de protection des données personnelles et de la vie privée (par exemple le RGPD) et celles qui s’en viennent (notamment le PL64 au Québec). Et évidemment, on ne parle même pas des enjeux éthiques reliés à cette pratique.

Le pointage électronique par géolocalisation : une pratique à bannir.

Le fameux “code QR” au Québec… comment ça marche?

Depuis quelques mois/semaines déjà, le ministre Dubé prépare la population à la mise en place d’un système de contrôle vaccinal. Sans donner de raison particulière pour la mise en place de ce système, ni de preuve sur son efficacité ou son application réelle, le ministre de la santé a décidé d’utiliser le concept du “code QR” afin de contrôler la population à des endroits encore non définis.

Au Québec, ce code QR sera envoyé aux québécois vaccinés dès ce jeudi, 13 mai 2021.

Continuer la lecture de Le fameux “code QR” au Québec… comment ça marche?

Crypto.Québec s’agrandit!

Bonjour,

Brève et petite annonce pour vous annoncer officiellement l’arrivée de Catherine, Fanny, Jessie, Jimmy, Samuel et Samuel chez Crypto.Québec!

Nous travaillons actuellement sur la refonte de notre infrastructure, ainsi que la production de contenus et d’autres annonces viendront à cet effet sous peu!

Aussi, merci à ceux qui préfèrent rester dans l’ombre. Et aux autres qui nous ont envoyés leurs candidatures comme bénévoles, nous allons vous rencontrer sous peu!

Merci encore à toutes et à tous pour votre soutien à la mission de Crypto.Québec!